Archives de Tag: poulet

Des flics à la FIAC

De poulets, il en a été questions à plusieurs reprises dans ce blog. Les poulets qui interdisent la danse dans les clubs. Ou encore ceux qui font appel à leurs cons-patriotes pour devenir des « citoyens volontaires ». Les poulets ont encore frappé ce week-end pour cette fois décrocher des œuvres de l’artiste russe Oleg Kulik exposées à la Foire internationale d’art contemporain de Paris (FIAC). Les photos-performances de Kulik le mettent en scène, nu, avec des animaux (parfois en simulant des actes, certes douteux, de zoophilie), dont il entend partager l’exclusion du monde des humains. C’est sur ordre du Parquet de Paris, alerté par la douane, que les policiers sont intervenus en vertu (!) de l’article 227-4 du code pénal, relatif à la diffusion d’images à caractère violent ou pornographique, ou contraires à la dignité humaine et susceptibles d’être vues par des mineurs.
On peut légitimement s’étonner que la police intervienne pour interdire des œuvres d’art d’un artiste mondialement reconnu tandis que la pornographie la plus laide inonde les médias quand ceux-ci ne se contentent pas de la mode indigente du « porno chic ». Il n’est pas question pour nous ici d’être réac mais bien de s’insurger face une atteinte à la liberté créatrice d’un artiste.

Club, le directeur de la FIAC a accompagné les exposants durant leur garde à vue, et leur a fait livrer du champagne et un gros bouquet de lys. Un geste qu’aurait apprécié le PDG de Polystyrène TV, célèbre amateur de vin à bulles et défenseur de la cause animale et chanteur visionnaire, notamment à travers son tube canin, L’Homme moderne (avec son chien).

Publicités

Des poulets et des corbeaux

Notre PDG favori nous a alerté sur les bienfaits – mais aussi les excès – du sport. En voici un nouveau et bien étrange inventé par notre président-jogger : la balance. C’est très simple et gratuit : il vous suffit de donner quelques heures de votre temps libre à la police nationale qui vous gratifiera alors du titre de « citoyen volontaire ». Comme on filerait un coup de main à un ami, il est désormais possible d’assister la police. Bien entendu, c’est bénévole, ce qui permet à la maréchaussée de s’offrir de la main-d’œuvre à l’œil (ou une paire d’yeux de la main à la main, comme on voudra). Vigile, indic, balance, milicien, les dérives que pourrait engendrer ce dispositif de « citoyens volontaires » sont sans doute nombreuses. Méfiance donc. Pour ceux qui veulent en savoir plus, vous pouvez consulter le blog de la police (sic !) qui explique dans la langue de Doc Gyneco , je cite, le « Citoyen volontaire : c’est quoi ça ? »