Exile on Beirut Streets

Le poème de Beyrouth

Une pomme à la mer. Narcisse de marbre. Papillon de pierre. Beyrouth.

La forme de l’âme dans le miroir

description de la première femme, parfum de nuages

Beyrouth de fatigue et d’or, d’Andalousie et de Syrie

argent natif. Ecume. Testament de la terre dans le plumage des colombes. Mort d’un épi. Errance d’une étoile entre moi et Beyrouth mon amour. Jamais auparavant je n’ai entendu mon sang prononcer le nom d’une amante profondément endormie sur mon sang

dans l’orage sur la mer, nos avons découvert le Nom, dans le goût de l’automne et des oranges des émigrants du Sud. Pareils à nos ancêtres, nous venons à Beyrouth pour venir à Beyrouth

d’une pluie, nous avons construit une baraque, si le vent ne court pas, nous ne courons pas, comme un clou planté dans l’argile, le vent creuse notre cave, nous nous serrons ainsi que des fourmis dans la petite cave.

(…)

Une pomme à la mer. Femme du sang pétri dans les arcs-en-ciel

damier de la parole

le reste de l’âme. Rosée en détresse

lune fracassée sur le parterre de la pénombre

Beyrouth. Hyacinthes tonitruantes de clarté sur le dos des pigeons

Nous les arborerons comme un rêve. Nous les arborerons quand nous le voudrons. Nous les mettrons à nos cous

Beyrouth lis des ruines

premier baiser. Eloge de l’eucalyptus. Manteaux pour la mer et les tués

toits sur les étoiles et les tentes

poème de la pierre. Collision entre deux alouettes dans une poitrine

ciel veuf assis tout pensif sur un rocher

fleur audible, Beyrouth. Voix de démarcation entre la victime et le glaive

enfant qui a renversé toutes les tables des lois

tous les miroirs

puis … s’est endormi.

Mahmoud Darwich (1981)

> Sabah : Allo Beirut

5 réponses à “Exile on Beirut Streets

  1. Sacré Mahmoud!

  2. ilestcinqheures

    Au lieu de faire le malin, serais-tu capable de situer sur la carte l’endroit où on mange les meilleurs « sages » du monde ?

  3. 5éme colonne (en partant de la gauche vers la droite)
    3ème ligne (en partant du haut vers le bas)

  4. ilestcinqheures

    Bravo : tu viens de donner les coordonnées de ma maison !
    Sinon, Rawda, c’est 1ère colonne, 4e ligne.
    Yallah !

  5. Je pensais que chez on mangeait les meilleurs « sages » du monde… En fait, je cherchais surtout à situer les sages qui sont pas loin de chez le coiffeur qui n’a jamais fermé – tu te souviens?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s