Hadopi, ou l’internet sous anesthésie

mcluhan-karsh
Dans une interview à Playboy publiée dans le numéro de mars 1969, et que la revue Books cite dans sa dernière livraison, Marshall McLuhan expliquait que les médias, produits du cerveau humain, sont une « extension [du corps] de l’homme, qui induit chez lui des changements profonds et durables et transforme son environnement ». Après les inventions de l’écriture phonétique puis de l’imprimerie, celle des médias « électriques » introduisait à ses yeux une mutation beaucoup plus rapide et plus radicale encore que les précédentes : « Les médias électriques représentent une transformation totale et presque instantanée de la culture, des valeurs et des attitudes. »

Selon McLuhan, « le présent est invisible », c’est-à-dire que chaque fois que se produit une innovation importante, « le système nerveux central produit une anesthésie autoprotectrice » qui le prémunit contre la « pleine conscience » de ce qui lui arrive.

L’anesthésie, j’en connais un rayon et il semble bien que les promoteurs de la loi Hadopi soient sous l’effet d’un sédatif ultrapuissant, façon Tour de France, pour pondre une législation aussi inutile, totalement à contre courant de la révolution technologique en cours.

Le nouvel environnement créé par une innovation « ne devient pleinement visible qu’après son remplacement par un nouvel environnement : nous avons toujours un temps de retard dans notre vision du monde » poursuit l’américain. Du coup, on comprend qu’après coup.

L’editorialiste de Books note ainsi que, je cite, « la difficulté de comprendre la mutation présente et le mécanisme d’autoprotection décelé par McLuhan suscitent assez logiquement deux réactions contraires. La première consiste à se défendre contre le risque du nouveau en survalorisant les mérites de l’environnement précédent. La seconde consiste à se défendre contre la crainte de ne pas comprendre en survalorisant les mérites du nouvel environnement, tel du moins qu’on le perçoit ».

Hadopi est clairement dans le premier camp. Et vous ? Quant à moi…

3 réponses à “Hadopi, ou l’internet sous anesthésie

  1. Je suis content que t’en parles et je pense aussi qu’Hadopi est un combat perdu d’avance.

    Sinon, voilà une fausse pub anti-téléchargement produite par the ITcrowd, une série culte des geeks.
    Le spot : http://tinyurl.com/nrcs29
    La carte IT crowd :http://tinyurl.com/mmhlpq

  2. Très belle argumentation ! D’habitude, McLuhan n’est convoqué que pour ressasser un discours archi-rebattu (genre the medium is the message), voire cautionner de pures âneries. Bravo pour cette prolongation fine de sa pensée !
    Perso je ne suis pas dans le premier camp, mais j’aimerais affirmer maîtriser tous les paramètres en jeu pour être sûr de ne pas être dans le second… Pour lire ma modeste tentative d’y voir plus clair dans ce débat : http://morningmeeting.wordpress.com/2009/03/18/debat-internet-et-creation-quelquun-peut-il-allumer-la-lumiere-svp/

  3. Benoît Thevenin

    Très très très juste. Hadopi fera long feu. Quelques bouc-émissaires subiront sa foudre mais cette institution de bois démontrera sans délai son inefficacité.
    Ce texte est un bon reflet du monde dans lequel nous vivons. Il n’est même pas question de la France de Sarkozy, mais du monde contemporain. La somme de toutes les peurs entretiennent des mythes, la défense obstinée de la liberté nous conduit à un étouffement général. Le monde est névrosé.

    Merci pour vos passages chez moi. Ex-membre des Haussmantree alors ? Je ne connaissais pas trop avant ce qui est comme un petit et joli aperçu dans le film « Montparnasse » de Mikael Hers.

    bien à vous

    Benoît

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s