La crise du XXIe siècle selon Truffaut

mai68_truffaut

Invité pour le numéro d’août 1983 de La Quinzaine Littéraire à s’exprimer sur le thème « A partir de votre expérience, mais sans vous y cantonner, pourriez-vous nous exposer ce que représente pour vous l’idée que le monde actuel est en crise ?“ (déjà !), François Truffaut, rédigea un article extrêmement lucide et qui, 25 ans après, demeure d’une parfaite actualité. Le metteur en scène y dénonce la corruption du vocabulaire quotidien par les politiques et les pubards, déplorant qu’un mot essentiel tel que « sensibilité » soit totalement dévoyé. En voici les deux derniers paragraphes :

La crise, ce n’est pas seulement l’abondance des biens inutiles et la pénurie de la nourriture, c’est aussi la dégradation des sentiments et, de ce point de vue, même s’ils n’en sont pas uniques responsables, les politiques et les publicitaires contribuent à la crise par leur acharnement à corrompre le vocabulaire quotidien.

Le mot tendresse utilisé dans les slogans publicitaires est devenu odieux, donc inutilisable dans une conversation sincère. C’est la même chose pour le mot sensibilité, utilisé par les politiciens pour justifier leurs coups de Jarnac : « A l’intérieur de notre formation peuvent coexister des sensibilités différentes ». Pouah !
A cause de ces gens malfaisants et nuisibles, préparons-nous à vivre sans « tendresse » ni « sensibilité », endurcissons-nous et repoussons d’un geste ferme leur main tendue.

Pouah Séguéla !

9 réponses à “La crise du XXIe siècle selon Truffaut

  1. Tu pourrais mettre le lien vers le texte intégrale. J’aimerais beaucoup le lire. Je me demande s’il ne faudrait pas faire un pearltree des textes canoniques de F.Truffaut. Le cinéma qui crève, celui-ci, des extraits de l’interview d’hitchcock… Enfin tu sais tout ça mieux que moi. F

  2. ilestcinqheures

    Oui bien sûr que j’ai ça en tête. Je collectionne mes trouvailles et me mets au travail asap. On trouve en effet beaucoup de chose sur la toile en cherchant bien (les entretiens, affiches, interview etc.) FT mérite une vraie carte Pearltrees.

  3. Un très beau texte je trouve. C’est vrai que ça donne envie d’en lire.
    Je m’intéresse beaucoup aux réfléctions sur le vocabulaire. Je trouve ça passionnant la manière dont on s’approprie un mot, dont le langage forme la pensée et conditionne nos idées. Si tu as d’autres tuyaux là dessus n’hésite pas!

  4. ilestcinqheures

    @ Elrring Peace :
    Je n’hésiterai pas. Sans hésitations.
    Merci pour vos encouragements.

  5. Benoît Thevenin

    Oui en effet, ce texte est d’une furieuse actualité. C’est édifiant. François Truffaut vise en plus très juste. Il y en a peu, même aujourd’hui, que l’on entend prononcer un discours aussi sensé.

    B.T (ala Laterna Magica)

  6. ilestcinqheures

    Peu, c’est peu dire !

  7. Pingback: Guitare, Johnny ! « il est cinq heures

  8. Pingback: Fantastic Mr. Wilson « il est cinq heures

  9. Pingback: A bout de souffle au cœur « il est cinq heures

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s