Archives mensuelles : février 2009

Sous aucun prétexte je ne veux Avoir de Rolex, malheureux

rolex

Il ne vous aura pas échappé qu’à Il est cinq heures nous sommes tatillons question ponctualité. Or, qui dit ponctualité dit instrument de précision, dit montre à la mécanique irréprochable, dit… Rolex. La récente sortie de l’impayable Jacques « UV » Séguéla ne pouvait donc qu’attirer notre attention.

L’organisateur de dîner présidentiel pour future première dame n’en est pas à son premier coup d’essai. Aussi, pour répondre à la question « a-t-on raté sa vie si, à 50 ans, on n’a pas une Rolex », nous nous contenterons donc de rappeler ici la sage parole de Pierre Desporges qui avait le mauvais goût de porter une montre-bracelet des plus ordinaires :

Jacques Séguéla est-il un con?
La question reste posée. Et la question restant posée, il ne nous reste plus qu’à poser la réponse. Jacques Séguéla est-il un con ? De deux choses l’une : ou bien Jacques Séguéla est un con, et ça m’étonnerait tout de même un peu, ou bien Jacques Séguéla n’est pas un con, et ça m’étonnerait quand même beaucoup.

Étonnant, non ?

Publicités

Nouvelle vague

beau_serge_haut

Alors que venait de sortir en salle Le Beau Serge de Claude Chabrol, souvent considéré comme le film ayant donné le coup d’envoi de la Nouvelle Vague, le chroniqueur cinéma du Monde évoquait dans l’édition du 18 février 1959 « l’ « instinct » cinématographique de la génération récemment arrivée en âge de s’exprimer ». Et de poursuivre : « il y a cinquante ans, un garçon qui avait  » quelque chose à dire  » composait un recueil de poèmes. Il y a vingt ans, il écrivait un roman. Aujourd’hui, il rêve de faire un film ».

Si le cinéma français est dans l’état dans lequel il se trouve aujourd’hui, c’est peut-être que cet « instinct » a disparu et que le cinéma n’est plus LE moyen d’expression pour ceux qui ont « quelque chose à dire ». Cinquante ans après, les nouveaux Truffaut, Godard, Rivette seront-ils des blogueurs ? Réponse en 2059.

Hey Mr Trumpet Man

bob_dylan_trompette

Dans un livre consacré à Miles Davis et intitulé The Man With The Green Shirt, Richard Williams avançait l’idée que la chemise verte que porte le trompettiste sur la pochette de son album Milestone (1958) est aussi importante que la musique que contenait ce disque sublime (annonciateur de Kind of Blue paru l’année suivante). Le New York Times n’est pas vraiment de cet avis. So What ! aurait répondu Miles…

miles-davis-milestones

C’est à cette célèbre photo que j’ai immédiatement pensé en tombant ici sur le cliché de Bob Dylan ci dessus. La trompette que tient Dylan semble ici plus importante que tout. D’autant plus que c’est un instrument que l’on entend rarement, voire jamais, chez Dylan.

Eveybody must get stoned !

L’étrange histoire d’Allan Konigsberg

woody-kacherjpg1

Tout le monde a rappelé que le nouveau film de David Fincher est basé sur une nouvelle de Francis Scott Fitzgerald. Il aurait sans doute été beaucoup plus inspiré s’il avait adapté le texte de Woody Allen intitulé « Next Life ».

« In my next life I want to live my life backwards. You start out dead and get that out of the way.

Then you wake up in an old people’s home feeling better every day.

You get kicked out for being too healthy, go collect your pension, and then when you start work, you get a gold watch and a party on your first day.

You work for 40 years until you’re young enough to enjoy your retirement. You party, drink alcohol, and are generally promiscuous, then you are ready for high school. You then go to primary school, you become a kid, you play. You have no responsibilities, you become a baby until you are born.

And then you spend your last 9 months floating in luxurious spa like conditions with central heating and room service on tap, larger quarters every day and then Voila! You finish off as an orgasm!

I rest my case. »

Inventions mortelles

Alfred Shaheen (1922-2008)

Alfred Shaheen (1922-2008)

Eugène Poubelle a inventé la poubelle, Joseph Ignace Guillotin, la guillotine,  Jacques Daguerre, le daguerréotype. Jusque-là, tout va bien. Mais vous êtes-vous déjà posé la question de savoir qui se cachait derrière la chemise hawaïenne ? Barack Obama ? Monsieur Hawaii ? Mauvaises réponses.

C’est malheureusement dans la rubrique nécrologie de ces dernières semaines que se trouvait la réponse : Alfred Shaheen, l’inventeur de la chemisette fleurie, est mort le 22 décembre dernier en Californie à l’âge de 86 ans. De Dennis Wilson à Elvis en passant par Carlos et Magnum, la liste des vedettes ayant adopté ce vêtement discret et passe-partout est longue et prestigeuse (ajouter qu’Alfred Shaheen est de la famille de ma femme n’apporterait rien ici… Je me contenterai donc de vous signaler que Mr Alfred a un site internet).

Il semble d’ailleurs que ce début d’année ne soit pas très favorable aux inventeurs de génie. En effet, à quelques jours d’intervalle, Mahmut Aygun, inventeur « officiel » du Kebab, et Hans Beck, inventeur en 1974 des Playmobile, ces petits bonshommes coiffés à la Rubber Soul, ont rejoint Alfred Shaheen.

Retour vers le futur

jane_ds

L’automobile est en crise. Non seulement les constructeurs ne vendent plus leurs voitures, mais celles-ci n’ont jamais été aussi laides. D’où sans doute l’initiative de Citroën de renouer avec le bon goût en ressuscitant la DS.

Il est cinq heure
a fait le choix du modèle décapotable. En attendant le prochain Paris-New York en Concorde (vol affrété par la Panam, bien entendu).

Roland Barthes voyait dans cette voiture un « art humanisé ». « La nouvelle Citroën tombe manifestement du ciel, dans la mesure où elle se présente d’abord comme un objet superlatif » écrivait-il dans Mythologies.

Sortie prévue en 2010. Les plus impatients pourront adopter la méthode Samouraï de Jeff Costello pour se procurer ce véhicule mythique. Les plus prudents, regarderont des extraits de La Peau Douce, brève incursion de Truffaut dans le monde moderne à bord d’une DS.