Bande à part

La plage de Gaza en 1928

La plage de Gaza en 1928

2 réponses à “Bande à part

  1. Peut-être , pourra-t-on titrer  » la plage de Gaza en 2028  » . Peut -être qu’ en 2028 , le monde sera devenu plus humain (oui, moi aussi j’en doute un peu ), peut-être aussi que les « philosophes » mondains d’aujourd’hui se cacheront et n’écriront plus d’ articles pour cautionner la monstruosité.
    Ceci dit, jolie plage . J’adore les plages. Y marcher. Entendre le bruit des vagues qui est le même qu’ hier, qu’ il y a mille ans . Pour moi marcher sur une plage, c’est se sentir vivant et marchant ds l’ histoire des hommes , ceux qui sont venus et ceux qui viendront et qui entendront eux aussi le murmure ou la colère des vagues .
    Je digresse cependant, à l’origine , nous partageons un même avis : cela fait plusieurs années que je cherchais le titre d’ un film qui m’avait profondément marqué , parlé , intrigué avec Charles Denner  » La vie à l’envers  » et la magie d’ internet m’ a amenè ici. Je l’avais pris en cours de route , un soir tard (forcément ) à la télé et j’avais été littéralement fasciné par ce film qui palait …de moi en fait (rires). Je me rappelle en particulier une des ‘ dernières ? ) scènes où il se retrouve chez lui se nourissant très peu ( de lait ? ) et ayant fait disparaitre tous ses meibles . C’était à la fois spectaculaire , théâtral ( tout ce qu’ on veut de ce genre ) et aussi extrèmement troublant Je le reverrais avec un immense plaisir. Auriez -vous , ô cinéphile éclairé , une idée de l’endroit où je puisse le trouver ? ( je crois bien que si vous me dites qu’ il est en location chez Marcel à Trifouilly , j’ irai ! )
    S.

  2. ilestcinqheures

    Cher Sylvain,
    Merci pour votre passage chez Il est cinq heures et pour votre commentaire qui, je vous le certifie, est le plus long de l’histoire de ce jeune blog.
    Commentaire long, réponse longue.
    Je suis ravi que vous ayez retrouvé la trace de ce blog en recherchant des infos sur la Vie à l’envers alors que je n’en ai pas encore parlé ici ! Vous avez sans doute remonté la piste (à l’envers) amorcée par un de mes commentaires laissé sur un autre blog.
    Bref, la Vie à l’envers. Film splendide, prix de la première oeuvre à la mostra de Venise en 64, et aujourd’hui totalement oublié. Il a été réédité l’an passé par l’éditeur Léo Scheer, couplé avec le livre qui s’avère être le scénario du film.
    Vous le trouverez dans toutes les bonnes librairies ou sur le site de l’éditeur (il faut donc acheter le livre pour avoir le film qui n’est pas distribué seul).
    Je comptais depuis longtemps écrire quelque chose sur ce film. Votre commentaire est une invitation à me mettre au travail. Merci.
    Bien à vous.
    Emmanuel
    Il est cinq heures

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s